J’essaye de me rappeler à partir de quand j’ai commencé à m’inquiéter du temps qui passe ?

À partir de quand je me suis préoccupé de faire des choses qui ne me font plus  plus perdre de temps ?

Depuis quand… Depuis quand, je ne vois plus le temps passer ?

Qui peut me dire pourquoi tout s’accélère ? Ais-je peur de mourir ? 

Finalement, même si la route est rude, il y a tellement de choses vibrantes, la nature, l’amitié, l’Amour, on s’y accroche et on en veut plus, toujours plus. Être plongée dans l’Amour me fait oublier tout le reste et je m’accroche à la vie, je m’accroche au temps qui passe comme si je pouvais l’arrêter ou le ralentir. Mais plutôt que de perdre mon temps à vouloir le retenir, ne devrais-je pas vivre le temps sans le regarder sans y penser, juste être bien….JUSTE ETRE BIEN là avec moi, avec toi et avec tous les êtres qui me sont chers. Regarder, contempler, admirer. Sentir, créer, exister…parfois l‘absurdité de la vie me fatigue. Tant d’années passées à se tourmenter pour être. Et puis un jour, on n’est plus.

Difficile parfois de trouver du sens dans le non-sens. Je réussis à m’apaiser dans le partage, la création, l’Amour. Ce sont les seules vibrations qui me font oublier le temps qui passe.

Alors peut-être que tout est là et rien d’autre. Ma mémoire devient de plus en plus sélective et me permet de me rappeler que des moments vibrants. J’oublie le reste, j’oublie tout. Je me recrée une vie en quelque sorte ! Je me crée l’histoire que je veux avoir vécue et je m’écris la nouvelle histoire que je veux vivre. Peut-être est-ce pour ça que le temps me joue des tours, car moi-même, je fais disparaître des pans entiers de ma vie ! C’est drôle peut-être qu’un jour, je ne me souviendrais plus de rien, même plus de toi…. Alors viens serres moi fort et dis moi, je t’aime pour l’éternité…Dis moi que l’on va s’aimer jusqu’à la fin des temps…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *